elon le type de chantier (construction, rénovation ou démolition), un grand nombre de déchets vont être produits. Pour les gérer efficacement, il convient de bien connaître les différentes manières de les traiter, les évacuer, les éliminer ou les recycler. Voici quelques conseils pour le faire dans le respect de la réglementation et de la préservation de l’environnement.

 

Comment collecter et acheminer les déchets de chantier ?

La production de déchets de chantier par an est de plus 40 millions de tonnes. L’activité du bâtiment en Île-de-France en compte plus de 9.5 millions et celle des travaux publics, plus de 22.5 millions. Leur traitement et leur revalorisation (recyclage) passent tout d’abord par une collecte optimisée de ces déchets dont la plupart sont des déchets inertes :

  • Ils ne sont pas biodégradables
  • Ils ne brûlent pas
  • Ils ne polluent pas l’environnement

 

Une fois triés et récupérés, ces déchets de chantier sont ensuite transportés vers des centres de traitement adaptés pour être soit éliminés, soit recyclés. Leur acheminent s’effectue à l’aide de bennes. La contenance des bennes va donc varier selon :

Camion benne à louer

 

 

L’entreprise Moliner, spécialisée dans la location de bennes en région parisienne, propose des caissons aux divers cubages (bennes allant de 6m3 à 25 m3). La location de bennes par les particuliers est fréquente. Les moyens opérationnels mis à disposition sur les chantiers sont adaptés selon les besoins de chacun. Dans la majorité des cas, le remplissage des bennes est réalisé par les clients eux-mêmes. La société de location de benne se charge ensuite de venir récupérer par camions-bennes, celles qui sont pleines, pour les transporter jusqu’au centre de traitement.

Quelques chiffres clés sur la gestion des déchets de chantier

Voici des chiffres à prendre compte pour davantage saisir l’importance de bien gérer les déchets produits lors de travaux sur un chantier :

  • la production de déchets totale (tous bâtiments confondus) est de 80 % à 99 % pour les déchets inertes
  • leur traitement est en majeure partie du recyclage en granulats à la suite de leur décontamination, concassage et déferraillage
  • les déchets non-dangereux et non-inertes (DIB), provenant généralement du second œuvre, représentent entre 1 % à 20 % de la production totale des déchets de chantier
  • quant aux déchets dangereux, c’est moins de 1 % dont essentiellement de l’amiante

Enfin pour installer une benne, il faut faire une demande d’autorisation à la mairie. Le tri des déchets sur le chantier, lorsqu’il est fait correctement, permet de réduire les coûts relatifs à leur traitement final et facilite ainsi leur recyclage.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer